Notre congrégation/Our congregation

La fondatrice de notre congrégation s’appelle Hélène de Chappotin (1839 – 1904).

          The foundress of our congregation is called       Hélène de Chappotin (1839 – 1904).

Hélène nait à Nantes en 1839. Dès sa jeunesse, elle cherche avec passion «ce qui vaut la peine d’être aimé». L’amour de Dieu la saisit.

Entrée dans la vie religieuse, elle y reçoit le nom de Marie de la Passion. Rapidement, elle est envoyée au sud de l’Inde

En 1877, après une rupture difficile, elle quitte la congrégation des Réparatrices et fonde, à Ootacamund, en Inde, les Missionnaires de Marie, vouées à la Mission Universelle. Quelques années plus tard, elle rejoint la famille spirituelle de François d’Assise. L’Institut des Franciscaines missionnaires de Marie est fondé.

De toute l’Europe, puis de l’Asie, de l’Afrique, de l’Amérique, des femmes la rejoignent et participent à l’élan missionnaire de son siècle.

L’Institut s’est développé et étendu très rapidement. Il a répondu aux appels et aux besoins exprimés par les Eglises, les gouvernements, ou perçus par les sœurs elles-mêmes. Tous les domaines étaient ouverts : santé, éducation, travail social, développement, formation, art, première évangélisation… Une grande attention a été portée aux femmes et aux jeunes, contribuant à leur promotion et à leur dignité.

Dès les débuts, l’Institut a accueilli les vocations de tous pays, quelque soient la race ou le milieu social. Il a aujourd’hui un visage très international, marqué par une forte implantation en Asie, un développement régulier en Afrique, des provinces plus âgées en Europe, Amérique et Australie.

Actuellement l’Institut est présent dans les cinq continents,  dans 75 pays. Environ 6000 sœurs fmm sont à l’œuvre dans les contextes humains et religieux les plus divers. La maison générale est à Rome.


Hélène was born in Nantes in 1839. From her youth, she sought passionately “what is worth being loved”. The love of God seized her.

Entry into the religious life, it receives the name of Mary of the Passion. Quickly, she was sent to the south of India.

In 1877, after a difficult break, she left the Congregation of the Sisters of Reparatrix  and founded the Missionaries of Mary in Ootacamund, India, dedicated to the Universal Mission.

A few years later, she joined the spiritual family of Francis of Assisi. The Institute of Franciscan Missionaries of Mary is founded.

From all Europe, then from Asia, Africa and America, women joined her and participated in the missionary impulse of her century.

The Institute has grown and expanded very rapidly. He responded to the calls and needs expressed by churches, governments, or perceived by the sisters themselves. All fields were open: health, education, social work, development, training, art, first evangelization … A great attention was paid to women and young people, contributing to their promotion and dignity.

From the beginning, the Institute has welcomed the vocations of all countries, regardless of race or social background. It has today a very international face, marked by a strong implantation in Asia, a steady development in Africa, the older provinces in Europe, America and Australia.

Currently the Institute is present in the five continents, in 75 countries. About 6000 fmm sisters are at work in the most diverse human and religious contexts. The general house is in Rome.